International

La justice freine la chute de Kurti

Au Kosovo, la mise en place d’un exécutif excluant la gauche nationaliste a été suspendue.  Albin Kurti accuse les Etats-Unis de vouloir forcer un échange de territoires avec la Serbie.
La justice freine la chute de Kurti
La victoire d’Albin Kurti et de sa formation lors des législatives du 6 octobre 2019 avait suscité un vent d’espoir chez les souverainistes de gauche. KEYSTONE
Kosovo

 Jeudi 30 avril, le président Hashim Thaçi a confié à Avdullah Hoti le soin de former le nouveau gouvernement du Kosovo. Une décision censée mettre un terme à l’instabilité qui dure depuis le renversement, le 25 mars, de la coalition que dirigeait le souverainiste de gauche Albin Kurti. Mais l’épilogue apparaît encore lointain alors que ce dernier, qui reste en poste faute d’alternative, a saisi la Cour constitutionnelle pour contester

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion