Solidarité

Le Covid-19 à l’assaut de la dette

Selon le Comité pour l’annulation des dettes illégitimes (CADTM), les ressources limitées des pays du Sud devraient servir à lutter contre la pandémie plutôt qu’à rembourser les créanciers internationaux.
Le Covid-19 à l’assaut de la dette
Le lien débiteur-créancier qu’impose le FMI lui permet depuis quarante ans de dicter le même type de politiques aux pays concernés. Elles ont entraîné une énorme dégradation du secteur de santé et des services publics. KEYSTONE
Développement

La crise du coronavirus et ses conséquences économiques en cascade pourraient bien plonger nombre de pays du Sud dans une crise sans précédent, enfonçant des millions de personnes dans la pauvreté. Anticipant le désastre, de nombreuses ONG et mouvements sociaux appellent une nouvelle fois à l’annulation des dettes extérieures – très souvent insoutenables – que la plupart des pays en développement ont contracté auprès des Etats riches et des institutions

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion