Vaud

Les partis pas à l’unisson sur la reprise

Premier pouvoir, le Grand Conseil vaudois ne siège plus à cause de la crise sanitaire du coronavirus
Sur la voie de la transparence
Une séance plénière du Grand Conseil vaudois.(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Politique

A l’arrêt depuis le 16 mars à cause de la pandémie de coronavirus, le Grand Conseil vaudois n’exerce plus son rôle politique essentiel par rapport à l’exécutif. Les chefs des groupes politiques ne sont pas unanimes sur l’urgence de la reprise de ses activités. Même, si le Législatif zurichois a siégé hier dans une halle. Premier pouvoir, le législatif a dû céder la place à l’exécutif. Si tous les responsables

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion