Suisse

Les dessous d’une pénurie de moyens

Obtenir une ligne de production chinoise pour produire des masques est une galère.
Les dessous d'une pénurie de moyens
Des centaines de milliers de francs et des trésors de diplomatie sont nécessaires pour produire des masques. KEYSTONE/DPA/Sven Hoppe
Coronavirus

Les masques de protection sont en rupture de stock et la date de disponibilité n’est pas connue. Mis à rude épreuve par le coronavirus, les gros fabricants de masques (lire ci-après) font difficilement face à la demande et composent avec les réquisitions des gouvernements. En Suisse, la riposte s’organise. Orchestrée par la Confédération avec l’aide de Swissmem, la faîtière de l’industrie des machines, l’opération visant à doter la Suisse d’une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion