International

Au bord de la rupture

Un anesthésiste-réanimateur italien tire la sonnette d’alarme face à la crise sanitaire liée au coronavirus.
Le nord de l’Italie sous cloche
Keystone
Italie

L’Italie vient de franchir la barre des 5000 morts et des 54 000 cas déclarés dont plus de 3000 placés en soins intensifs depuis le début de l’épidémie. Trop pour le gouvernement qui a durci les mesures d’isolement étendues depuis treize jours à l’ensemble du pays. Les activités de production «non essentielles» sont interrompues jusqu’au 3 avril prochain (voir encadré). Dans le nord de la péninsule, foyer de l’épidémie, les

 

Cet article est paru dans La Liberté.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion