Suisse

Les anti-inflammatoires en question

Le CHUV et des médecins mettent en garde contre ces médicaments en cas de coronavirus. Justifié?
Eviter si possible les anti-inflammatoires
En l'état actuel des connaissances, le CHUV conseille de ne pas utiliser d'anti-inflammatoires en cas d'état grippal possiblement causé par le virus COVID-19. KEYSTONE
Coronavirus

Mieux vaut renoncer aux anti-inflammatoires en cas de ­coronavirus ou même de symptômes grippaux. C’est la mise en garde formulée samedi par le ministre de la Santé français Olivier Véran. De même, le CHUV et certains médecins recommandent de ne pas recourir à des médicaments tels que l’ibuprofène, le diclofénac ou les dérivés de la cortisone. Les anti-inflammatoires peuvent aggraver les infections existantes, en affaiblissant le système immunitaire du malade.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion