Genève

La «préférence cantonale» combattue

Les syndicats et une association transfrontalière dénoncent une charte favorisant l’engagement de chômeurs genevois par le secteur privé. Elle serait une entrave à la libre circulation.
La «préférence cantonale» combattue
Mauro Poggia entend favoriser le recrutement de chômeurs inscrits à l’Office cantonal de l’emploi. JPDS
Emploi

«C’est une avancée de plus dans la discrimination et la stigmatisation des frontaliers.» Les propos de Michel Charrat, président du Groupement transfrontalier européen (GTE), sont fermes. Lors d’une conférence de presse tenue ce lundi à Annemasse, l’association et les élus locaux dénoncent la charte conclue par le conseiller d’Etat genevois Mauro Poggia, l’Office cantonal de l’emploi (OCE) et deux associations faîtières d’employeurs, la Fédération des entreprises romandes (FER) et l’Union

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion