Cinéma

A la folie, pas du tout

Adoration nous donne des nouvelles de Fabrice Du Welz, cinéaste belge qui n’a pas su tenir les promesses de son premier long métrage.
Paul (Thomas Gioria) et Gloria (Fantine Harduin) dans Adoration de Fabrice Du Welz. ADOK FILMS
Film

Qui se souvient de Fabrice Du Welz? Le réalisateur belge s’est fait remarquer en 2005 avec Calvaire, relecture tragi-comique de Délivrance, où un aubergiste dérangé séquestrait un chanteur itinérant. Prix du jury à la Semaine de la critique cannoise, ce premier long métrage signalait un cinéaste à suivre. Las! On déchantait déjà en découvrant Vinyan (2008), voyage d’un couple en deuil au cœur des ténèbres de la jungle thaïlandaise. Sélectionné

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion