International

La machine industrielle se grippe

La fermeture d’entreprises chinoises contraint des sociétés suisses à freiner leur production.
La machine industrielle se grippe
Notamment dans l’industrie des machines, comme ici chez Mikron au Tessin, les entreprises commencent à peiner à se faire livrer des pièces venant de Chine. KEYSTONE
Chine

Chez LNS, un spécialiste de l’usinage de haute précision de pièces mécaniques à Orvin au-dessus de Bienne, on a les yeux rivés sur la Chine. «Notre filiale de Suzhou, près de Shanghai, a été fermée une semaine sur ordre des autorités, explique Céline Morandi, membre de la direction. Nous devons rouvrir mardi. Mais si les mesures devaient se ­prolonger plusieurs semaines, nous commencerions à connaître des difficultés pour honorer certaines

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion