Genève

«Des motions pour faire avorter les débats»

Des motions d’ordre successives reflètent le climat tendu et la surcharge d’objets au programme du Conseil municipal genevois.
«Des motions pour faire avorter les débats»
Pour les initiants de ces motions, MCG et PLR en tête, cet outil permet d’augmenter l’efficacité d’un Conseil municipal débordé. KEYSTONE
Conseil municipal genevois

Le parking de Clé-de-Rive, la carte d’identité municipale pour les Mineurs non accompagnés (MNA) et la loi contre l’homophobie. Depuis novembre dernier, trois débats ont été prématurément interrompus par des motions d’ordre, déposées par la droite, visant à procéder à un vote sans débat ou à suspendre la session municipale. Une multiplication soudaine, alors que leur utilisation reste rare. A l’approche des élections municipales, cette méthode interroge: stratégie pour accélérer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion