Une étude d’impact ou rien

C’est en août dernier que la Suisse a conclu l’accord de libre-échange avec les pays du Mercosur dans le cadre de l’AELE. La balle est désormais dans le camp du Conseil fédéral, qui doit le signer, avant de passer devant le parlement. Mais une vaste fronde a été lancée dans notre pays à l’initiative de nombreuses associations et des partis de gauche, qui réclament à cor et à cri une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion