Scène

L’érotisme des interstices

Matthias Urban met en scène Le Sexe c’est dégoûtant d’Antoine Jaccoud. A voir à la Grange de Dorigny, à Lausanne, puis en tournée.
L’érotisme des interstices
Une bonne partie de la réussite du spectacle réside dans le talent de Matthias Urban d’avoir su, avec ses interprètes, lire Jaccoud au-delà des mots. FABRICE DUCREST/UNIL
Théâtre

La pratique sexuelle de l’échangisme ne concerne de loin pas tout le monde, mais une pièce de théâtre qui en fait son pivot ne peut qu’attirer les foules. Le Sexe c’est dégoûtant vient à peine de démarrer à la Grange de Dorigny, à Lausanne, qu’il se joue déjà à guichets fermés. Quant à l’échangisme en lui-même, la chose n’est pas si évidente, et ne parlons pas du passage à l’acte.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion