Lecteurs

On veut vous enfumer!

Christiane Mathias invite à refuser les deux propositions cantonales de densification de la zone de Cointrin à Genève.
Votations

Le comité de soutien oui aux logements entretient la confusion. Il mélange les objets. Cherche à tromper. Il veut vous faire croire qu’en refusant la densification de Cointrin, on s’oppose au logement bon marché (objet fédéral n°1), mais c’est faux. Il n’y a aucun lien entre les deux.

Mais je sais que vous n’êtes pas dupes. Dire deux fois non au déclassement de Cointrin Est et Ouest (objets cantonaux 2 et 3), c’est refuser de nouvelles verrues immobilières à Genève.

Dire deux fois non à ces modifications de zone, c’est s’opposer à la création d’une immense cité satellite Avanchets-Cointrin-Quartier de l’Etang avec tous les problèmes qui s’y rattachent.

Dire deux fois non, c’est, dans cette période d’urgence climatique, préserver les dernières poches de verdure et de fraîcheur.

Dire deux fois non, c’est donner un signal clair aux autorités en exprimant son ras-le-bol vis-à-vis d’une politique de densification irréfléchie et soumise au profit des promoteurs.

Dire deux fois non, enfin, c’est mettre un terme à cette croissance effrénée et se donner le temps de réfléchir ensemble au développement de cette ville que nous aimons, en associant vraiment les habitants à la création d’un habitat de qualité.

Quel Genève veut-on laisser à nos descendants ? C’est de cela dont il est question dans les objets 2 et 3 de ces votations cantonales du 9 février 2020.

Dire deux fois non, c’est nous donner une chance d’offrir à nos enfants un canton de Genève où il fait bon vivre. Le choix vous appartient. J’ai confiance en votre bon sens!

Christiane Mathias,
Genève

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Votations

Connexion