Histoire

Au chevet des migrants traumatisés

Depuis 25 ans, la Croix-Rouge suisse soigne des victimes de la torture et de la guerre à Berne
Au chevet des migrants traumatisés
Les soins prodigués par le Service ambulatoire de la Croix-Rouge suisse permettent aux personnes traumatisées de retrouver la dignité. ADOBE STOCK/PHOTO PRÉTEXTE
Humanitaire

Un réfugié sur deux arrivant en Suisse souffre de troubles post-traumatiques liés à la guerre, aux persécutions ou aux conditions de fuite. A Wabern, près de Berne, le Service ambulatoire pour victimes de la torture et de la guerre de la Croix-Rouge suisse (CRS), fondé il y a 25 ans, leur prodigue des soins pour qu’ils puissent retrouver santé, autonomie et dignité. Les explications de la directrice du centre, Manuela

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion