Religions

Le cardinal Barbarin relaxé en appel

L’archevêque avait été condamné à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé les agressions sexuelles commises par Bernard Preynat sur de jeunes scouts.
Le cardinal Barbarin relaxé en appel
En première instance, les juges avaient estimé qu’en ne dénonçant pas à la justice les actes qui lui avaient été rapportés par une victime en 2014, Philippe Barbarin avait choisi de «préserver l’institution». KEYSTONE/ARCHIVES
Abus sexuels

La Cour d’appel de Lyon a relaxé jeudi le cardinal Philippe Barbarin. Ce dernier était jugé pour ses silences sur les abus sexuels passés d’un ex-prêtre du diocèse. Le 7 mars dernier, le tribunal correctionnel avait condamné l’archevêque de 69 ans à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé les agressions sexuelles commises par Bernard Preynat sur de jeunes scouts entre 1971 et 1991. «Cette injustice

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion