Cinéma

La vengeance des blondes

En 2016, le directeur de Fox News tombait pour harcèlement sexuel. Mis en scène par Jay Roach et ­produit par Charlize Theron, le trépidant Scandale revient sur l’affaire, prélude au mouvement MeToo.
La vengeance des blondes
Harcelées par le patron de Fox News, Megyn Kelly (Charlize Theron), Gretchen Carlson (Nicole Kidman) et Kayla Pospisil (Margot Robbie) se croisent dans l’ascenseur qui mène à son bureau. IMPULS PICTURES
Jay Roach

Aux Etats-Unis, l’affaire a fait l’effet d’une bombe. Ancienne animatrice de l’émission matinale Fox & Friends, Gretchen Carlson attaquait en justice son patron Roger Ailes pour harcèlement sexuel. Seize jours plus tard, grâce aux témoignages de plusieurs collègues (dont la correspondante politique Megyn Kelly), l’influent fondateur de Fox News était licencié. C’était à l’été 2016, quinze mois avant l’affaire Weinstein et la déferlante MeToo. On peut donc y voir les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion