Suisse

Le choc de deux visions à Davos

Au 50e Forum économique mondial, Donald Trump a «tranché» avec le discours dominant, axé sur le changement climatique. Il a fustigé les «prophètes de malheur» devant Greta Thunberg.
Le choc de deux visions à Davos
Le président Donald Trump, annoncé ici par le fondateur du WEF Klaus Schwab, a vanté l’abondante production d’hydrocarbures des Etats-Unis, défiant les manifestants proclimat et leur ­égérie Greta Thunberg. KEYSTONE
WEF

S’il cherchait à se distinguer, c’est pleinement réussi: alors que la lutte contre le changement climatique était dans presque toutes les bouches, mardi, lors de l’ouverture du 50e Forum économique mondial (WEF) de Davos, Donald Trump, lui, a vanté l’ouverture de fabriques et les sources d’énergie américaines, même fossiles. La rencontre avec une délégation du Conseil fédéral s’est néanmoins déroulée «dans un bon climat, y compris sur le climat», a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion