Trois questions à Franco Cavalli

Cette hausse de 6,2% en moyenne pour les médicaments et de 15% pour les anticancereux vous étonne-t-elle? Non. Contrairement à ce que dit la pharma, ce ne sont pas les coûts de la recherche qui renchérissent les prix des médicaments anticanceréreux mais bien plus le tapage que font leurs fabricants au sujet de leurs effets spectaculaires. C’est beaucoup plus facile d’argumenter un prix élevé pour les anticancereux que pour le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion