Genève

«Taxer les gros actionnaires comme tout le monde»

Refusée par le Grand Conseil, l’idée de taxer les dividendes à 100% sera peut-être soumise aux citoyens genevois. Solidarités et le DAL lancent une initiative.
«Taxer les gros actionnaires comme tout le monde»
Selon Jean Batou, le bouclier fiscal, la baisse de 12% des impôts sur les personnes physiques, la suppression de l’impôt sur les héritages en ligne directe et la RFFA ont privé la collectivité d’une manne de 1,15 milliard de francs par an». KEYSTONE/Martial Trezzini
Fiscalité

Rejetée par la commission fiscale du Grand Conseil genevois en octobre, l’idée de taxer à 100% les dividendes sera peut-être soumise aux citoyens. Solidarités et le DAL lancent en effet vendredi une initiative visant à taxer «plus justement» les gros actionnaires. Si le texte de la coalition de gauche devait être accepté, les quelque 1650 personnes possédant au moins 10% d’une société devraient payer des impôts sur l’intégralité des revenus de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion