Scène

Voix de femmes au cœur de la guerre

Dans O-dieux, de Stefano Massini, la comédienne Fanny Brunet interprète trois femmes prises au centre du conflit israélo-palestinien. Une prestation remarquable à voir à la salle du Môle, à Genève.
Voix de femmes au cœur de la guerre
Dans ce seule-en-scène, la comédienne genevoise incarne trois femmes aux vies et aux croyances bien différentes – une Israélienne, une Palestinienne et une Américaine. JOHAN PERRUCHOUD
Théâtre

C’est une analogie étrangement paradoxale qui se crée dans le nom de la pièce de Stefano Massini, présentée par la compagnie Chilica. Si O-dieux évoque une invocation divine, elle rappelle aussi l’adjectif «odieux». Le jeu de mot francophone cherche à retranscrire la même idée que le titre original italien Credoinunsolodio, pouvant se traduire par «un seul Dieu» (un solo Dio), mais aussi par «une seule haine» (un sol odio). Des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion