International

Fragile trêve en vigueur en Libye

L’homme fort de l’est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, et son rival Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d’union nationale (GNA, basé à Tripoli) affirment qu’ils respecteront le cessez-le-feu parrainé par Ankara et Moscou.
Fragile trêve en vigueur en Libye
Depuis le début de l'offensive des pro-Haftar, plus de 280 civils ont été tués, de même que plus de 2000 combattants, d'après l'ONU. Près de 150'000 Libyens ont dû fuir les combats. KEYSTONE
Conflit

Un cessez-le-feu à l’initiative d’Ankara et Moscou est entré en vigueur dimanche en Libye, pays ensanglanté par neuf mois de combats aux portes de sa capitale. Il résulte d’un intense ballet diplomatique suscité par la crainte d’une internationalisation du conflit. L’homme fort de l’est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, qui tente depuis avril 2019 sans succès de s’emparer de Tripoli, a annoncé que ses forces respecteraient ce cessez-le-feu, peu avant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion