Vaud

Yves Ravenel appelé à démissionner

Le président du Grand Conseil vaudois a été condamné pour des menaces contre son épouse.
Yves Ravenel appelé à démissionner
Devant les remous soulevés, le président du Grand Conseil, Yves Ravenel (à droite), a renoncé à diriger les débats et a laissé sa place à la vice-présidente. KEYSTONE
Politique

La rentrée parlementaire vaudoise a pris mardi un tour jamais vu. Le président du Grand Conseil élu en juillet dernier, l’UDC Yves Ravenel, a été appelé à démissionner par la gauche après la révélation par la presse de sa condamnation pour menaces et tentatives de menaces contre son épouse. Il est seul à pouvoir décider d’abandonner sa fonction, son parti le soutenant encore pour l’heure. La bombe qui a explosé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion