International

L’Argentine en «défaut de paiement virtuel», confirme son président

L’Argentine est en «défaut de paiement virtuel», a confirmé dimanche son président Alberto Fernandez, deux jours après que les agences d’évaluation financière Fitch et Standard and Poor’s eurent estimé la même chose.
L’Argentine en «défaut de paiement virtuel», confirme son président
Alberto Fernandez. Keystone
Argentine

«Ce n’est pas pareil qu’en 2001, mais oui ça y ressemble», a affirmé le chef de l’Etat dans un entretien avec la chaîne America TV. Cette année-là, le pays avait plongé dans la plus grave crise économique de son histoire après s’être déclaré en défaut de paiement sur sa dette publique. «A ce moment-là on avait 57% de taux de pauvreté, aujourd’hui 41%. On avait une dette sur laquelle nous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion