Musique

Terry Riley, minimal méditatif

Figure du minimalisme californien, le compositeur et pianiste est à Genève pour un événement pluridisciplinaire et utopiste. Rencontre exceptionnelle.
Terry Riley, minimal méditatif
Rompu aux expérimentations sonores, Terry Riley n’aime rien tant que chanter et jouer du piano. AGATA URBANIAK
Concert

Il arrive au Bâtiment d’art contemporain, longue barbe blanche et inamovible sourire vissé aux lèvres. Plus proche de Gandalf ou du yogi que du ponte de la musique contemporaine. Et pour cause: Terry Riley est au cœur d’un événement pluridisciplinaire qui, durant un mois à Genève, célèbre la contre-culture californienne des sixties et les approches liant divers médiums (films, musique, arts plastiques) dans un même élan communautaire par-delà les époques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion