Genève

«Pouvoir manifester ne devrait pas être un luxe»

Un rapport de la Coordination genevoise pour le droit de manifester fustige les obstacles administratifs et financiers qui se dressent sur le chemin des manifestants.
«Pouvoir manifester ne devrait pas être un luxe»
Une manifestation devant le Conseil municipal en novembre dernier. JPDS/PHOTO PRÉTEXTE
Manifestations

La Coordination genevoise pour le droit de manifester (CGDM) a présenté un rapport alarmant: manifester sans encombres administratives ou frictions avec la police serait devenu impossible à Genève. Faute à la Loi sur les manifestations sur le domaine ­public. Cette loi impose une autorisation préalable alors qu’il suffit d’informer les autorités dans la plupart des pays européens. La demande doit être présentée trente jours à l’avance, au risque que la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion