Genève

Démissions polémiques chez les roses

Le Parti socialiste essuie deux démissions d’affilée. Ces départs révèlent des différends internes profonds et des dysfonctionnements récurrents.
Démissions polémiques chez les roses
Des divisions sur la RFFA, un résultat en demi-teinte aux élections fédérales et deux démissions coup sur coup: l’année 2019 n’aura pas été de tout repos au sein du Parti socialiste genevois. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Parti socialiste

Mauvais millésime pour le Parti socialiste genevois. La démission du député Jean-Charles Rielle après trente ans d’engagement, rendue publique par la Tribune de Genève lundi, entérine une année difficile. Une semaine auparavant, Carole-Anne Kast avait elle aussi officialisé son départ du comité directeur. Deux retraits coup sur coup, qui mettent sur le tapis des conflits récurrents au sein du parti. C’est que l’année avait mal commencé, avec une formation profondément

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion