Solidarité

Le loup dans la bergerie?

La nomination d’un ancien cadre de Nestlé à la vice-direction de la Coopération suisse symbolise une politique de solidarité internationale de plus en plus soumise aux intérêts du secteur privé.
Le loup dans la bergerie?
Le mariage d’Ignazio Cassis et de «Mme Glencore». Simulé au Forum alternatif de Lausanne sur les matières premières, le penchant du conseiller fédéral pour les multinationales s’est encore matérialisé par la nomination d’un ex-vice-président de Nestlé à la Coopération. KEYSTONE
Coopération internationale

Que vient faire un ancien vice-président de Nestlé à la Coopération suisse? Dire que la nomination de Christian Frutiger, comme vice-directeur de la DDC, a été mal ressentie chez les critiques de la multinationale est un euphémisme. D’autant que ce communiquant de 53 ans aura en charge le secteur sensible de l’eau, dont Nestlé est le très controversé numéro 1 mondial. En seulement quelques jours, deux pétitions ont obtenu plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion