Suisse

Année désastreuse pour les oliviers

Les intempéries, les insectes et les cervidés ont eu raison de la récolte 2019 au Tessin.
Année désastreuse pour les oliviers
Les oliviers sont présents depuis le Moyen-Age à Gandria, au bord du lac de Lugano. KEYSTONE
Tessin

Cette année a été catastrophique pour les olives au Tessin. Sonvico, le plus connu des deux pressoirs tessinois, a reçu 126 kg d’olives, produisant à peine neuf litres d’huile. Il s’agit du pire millésime depuis 2008, selon l’Association des amis des olives, qui compte plus de 200 membres. La sélection naturelle fait déjà en sorte que seuls 2 à 3% des fleurs restent aux arbres et se transforment en petits fruits,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion