Suisse

Ne pas confondre antisionisme et antisémitisme

Dominique Vidal, qui participera jeudi soir à Genève à une conférence sur le sujet, met en garde contre les amalgames assimilant les critiques à l’égard de la politique israélienne à de l’antisémitisme.
Ne pas confondre antisionisme et antisémitisme
Une manifestation à l'appel du collectif Urgence Palestine, en 2009 à Genève. KEYSTONE/ARCHIVES
Israël 

L’antisionisme est-il une nouvelle forme d’antisémitisme? Et la Suisse doit-elle, comme le demande un postulat adopté par les Chambres, se référer à la définition de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), une commission du parlement européen? Un texte très extensif qui, dans les grandes lignes, ne pose certes pas de problèmes mais qui peut toutefois être instrumentalisé. Certaines dispositions ambiguës ouvrent la porte à des amalgames entre critique de la politique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion