Musique

Aziza Brahim: «Notre lien, c’est la lutte»

Née au Sahara occidental occupé, elle chante le blues de l’exil. Les Créatives la programment samedi à Onex, parmi d’autres dates romandes. Interview.
«Notre lien, c’est la lutte»
«Les femmes doivent s’unir et lutter collectivement pour obtenir l’égalité des droits.» ANA VALINO
Concert

Du Sud au Nord, du silence des dunes à l’agitation des métropoles européennes, en passant par Cuba: Aziza Brahim s’affirme migrante. Un mouvement contraint par l’exil dont elle parvient à faire un enrichissement. De sa tristesse, elle tire sa détermination. Son chant est une évocation mélancolique et un appel à la résistance. Porte-voix d’un peuple oublié, celui du Sahara occidental occupé depuis 1975 par le Maroc, Aziza Brahim a vu

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion