Genève

Prison ferme pour un antispéciste

Vendredi, le Tribunal de police a rendu son verdict: douze mois de prison ferme pour le militant antispéciste qui a déjà passé onze mois en préventive.
Prison ferme pour un activiste antispéciste
La boucherie du Molard avait été caillassée par des antispécistes en mai 2018. Les militants n'ont toutefois jamais été pris en flagrant délit dans ces actions. KEYSTONE/ARCHIVES
Justice

Le Tribunal de police de Genève a condamné vendredi un militant antispéciste à douze mois de prison ferme pour des actes de vandalisme en lien avec la cause animale. Une autre activiste a écopé de sept mois avec sursis. L’homme de 28 ans, qui a déjà passé onze mois en détention préventive à Champ-Dollon, a été reconnu coupable de dommage à la propriété considérable, violation de domicile, contrainte et empêchement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion