Genève

Guerre des noms sur les listes de gauche

Le Parti du travail dénonce «une usurpation scandaleuse» du nom Ensemble à Gauche par Solidarités et le DAL. Une interprétation que ces entités ne partagent pas.
Guerre des noms sur les listes de gauche
Alexander Eniline, président du PdT, et Jean Batou, député de Solidarités, n'ont pas la même interprétation sur le droit d'usage du nom Ensemble à gauche. KEYSTONE
Elections municipales

Ensemble à Gauche (EàG) est à l’état de mort clinique en Ville de Genève. Pourtant, Solidarités et le DAL ont intitulé leur liste pour le Conseil administratif «Ensemble à Gauche (solidaritéS.DAL) – Ville en mouvement!» Le Parti du travail (PdT) dénonce «une usurpation scandaleuse du nom EàG, une tromperie de l’électeur et une violation des statuts de la coalition». Lundi, à l’ouverture du dépôt des listes, le PdT a présenté

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion