Neuchâtel

Objecteur de conscience récompensé

Cinquante-deux ans après avoir refusé de servir l’armée, Daniel Gloor est récompensé pour sa contribution au développement du service civil en Suisse. Rencontre.
Objecteur de conscience récompensé
En refusant d’entrer dans l’armée en 1967, le Chaux-de-Fonnier Daniel Gloor a dénoncé le traitement problématique des objecteurs de conscience et contribué au développement du service civil. JJT
La Chaux-de-Fonds

La voix posée et le regard doux, les gestes de Daniel Gloor transpirent la tranquillité, malgré l’agitation en gare de La Chaux-de-Fonds. Ce matin, le retraité a quitté son quartier des Bulles dans la campagne pour se rendre dans la métropole horlogère. C’est ici, dans les années 1960, qu’une large manifestation de soutien l’a projeté sur le devant de la scène. Il est ainsi devenu l’un des objecteurs de conscience

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion