International

Le Chili paralysé après des émeutes

Les Chiliens tentaient de reprendre leurs activités lundi, après trois jours d’émeutes et de pillages qui ont fait onze morts. De longues files d’attente se sont formées pour tenter de s’approvisionner en essence et en denrées diverses, dans un climat toujours tendu..
Le Chili paralysé après des émeutes
Le métro de Santiago, par lequel transitent environ trois millions de passagers par jour, est fermé depuis vendredi après le saccage de 78 stations et des dégâts évalués à plus de 300 millions de dollars.
Chili

Après trois jours d’émeutes et de pillages, le pays redoutait de nouvelles violences dans la pire explosion sociale depuis des décennies. Le pays est jugé “en guerre” par son président Sebastian Piñera. Les étudiants ont appelé à de nouvelles manifestations pour lundi. Les quelque 7,6 millions d’habitants de la capitale chilienne ont vécu leur deuxième nuit consécutive sous couvre-feu après trois jours d’émeutes et de pillages qui ont fait onze

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion