Livres

«La Jonction» de Martin Rueff: unir ce qui sépare

Martin Rueff signe La Jonction, exploration poétique en vers libres où s’agrègent les formes fluides, où s’orchestre le disparate.
Unir ce qui sépare
Mot-sésame, ouvroir poétique, la Jonction est aussi le quartier genevois où se rejoignent l’Arve et le Rhône. AUTICASHADES / WIKICOMMONS
Poésie

Conjointement à son enseignement à l’université de Genève, Martin Rueff (1968) traduit de l’italien (Agamben, Calvino), écrit des essais, publie des recueils. Chez lui, comme chez son devancier Michel Deguy auquel il a consacré un livre en 2009 (Un Poète lyrique à l’âge du capitalisme culturel), la vocation critique ne se départit pas du souci d’édifier le poème: espace-­monde où s’agrègent les formes fluides, où s’unit par les mots le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion