Vaud

Biberons en verre et dinettes en inox

Dans ses garderies, Lausanne lutte contre l’exposition des enfants aux perturbateurs endocriniens.
Les garderies se veulent plus saines  1
Par précaution, la Ville de Lausanne veut chasser au maximum les perturbateurs endocriniens de ses garderies. Keystone
Santé

Présents dans quantités d’objets du quotidien, les perturbateurs endocriniens altèrent notre fonctionnement hormonal et les enfants y sont particulièrement vulnérables. On les soupçonne notamment de participer à la baisse de la fertilité ou à certains types de cancers. Par précaution, la Ville de Lausanne veut les chasser au maximum de ses garderies. Après une première phase pilote dans les centres de vie enfantine de la Borde et de Valency, la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion