Nouveaux fronts et espoir de trêve

La semaine dernière, huit enfants de moins de 15 ans ont été accueillis dans l’hôpital de Mokha, tous gravement blessés par des tirs de roquettes. «C’est comme ça toutes les semaines depuis un an que nous avons mis en place cet hôpital sous tente», confie Thierry Durand, coordinateur de projet pour Médecins sans frontières (MSF) à Aden depuis quatre ans. Comme les autres centres de santé du pays, celui-ci tourne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion