«Il faut sortir ces migrants des camps»

Pour Boris Cheshirkov porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), en Grèce, les pays européens doivent soulager Athènes. Le Gouvernement grec a réagi à la crise humanitaire dans les îles grecques, en annonçant le renvoi de 10 000 migrants en Turquie d’ici à fin 2020, contre un peu plus de 1800 en quatre ans et demi. Une solution judicieuse? Boris Cheshirkov: Nous ne pouvons rien dire tant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion