Cinéma

«Le Milieu de l’horizon»: le livre et le regard

Roman de Roland Buti, Le Milieu de l’horizon est devenu un film réalisé par Delphine Lehericey. Histoire d’une adaptation réussie, racontée par la cinéaste et l’écrivain.
Le livre et le regard
Pour Gus (Luc Bruchez), la sécheresse de 1976 marque la fin de l’enfance et celle d’une certaine paysannerie mise à mal par l’industralisation. Box Productions / Entre Chien et Loup / Gjorgji Klincarov
Adaptation

Eté 1976. L’air vibre de chaleur au-dessus des champs brûlés. Gus a 13 ans, il vit ses premiers émois et son monde s’écroule. Alors que l’Europe suffoque sous une sécheresse historique et que son père paysan tente de sauver ses poulets succombant par dizaines, sa mère part avec une femme. Tout se fissure, jusqu’à l’explosion finale. Dans Le Milieu de l’horizon, Roland Buti tissait ces thématiques à hauteur d’enfant, l’atmosphère étouffante

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion