Suisse

Soupçons de corruption au Seco

Un ex-employé du Seco aurait attribué des mandats pour près de 99 millions de francs à des entrepreneurs en échange d’avantages.
Soupçons de corruption au Seco
Le Tribunal pénal fédéral à Bellinzone aura à juger d'une affaire qui a nécessité 400 classeurs fédéraux. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Mandats

Un ex-employé du Seco et trois entrepreneurs sont renvoyés devant le Tribunal pénal fédéral pour corruption. Dans un dossier de 400 classeurs fédéraux, le Ministère public de la Confédération leur reproche l’attribution de plusieurs centaines de mandats durant 10 ans. C’est le Secrétariat d’Etat à l’économie qui a dénoncé l’affaire en 2014. Les centaines de mandats attribués depuis 2004 de gré à gré à des sociétés informatiques externes par l’ancien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion