Livres

Notre mort n’est rien pour nous

Après Lettre à Ferdinand Hodler, Daniel de Roulet s’adresse à nouveau aux fantômes avec A la garde. Lettre à mon père pasteur.
Notre mort n’est rien pour nous
Lettres

L’adresse aux fantômes occupe Daniel de Roulet depuis quelque temps. Après Lettre à Ferdinand Hodler (Zoé, 2018), l’écrivain publie A la garde. Lettre à mon père pasteur chez Labor & Fides. Second ouvrage d’une collection – «Lignes intérieures» – inaugurée en mars par le principal éditeur protestant de langue française et qui accueille des textes où voisinent tentation autobiographique et réflexion théologique. L’auteur genevois s’y raconte en parlant à son défunt père,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion