Genève

Réconcilier policiers et citoyens

Après quatre ans d’existence, l’Organe de médiation de la police tire un bilan positif mais peine encore à trouver sa place dans le paysage institutionnel genevois.
Réconcilier policiers et citoyens
De plus en plus de policiers font confiance à l’Organe de médiation. JPDS
Police

L’heure de tirer un premier bilan à sonné pour l’Organe de médiation de la police (OMP). Créée il y a tout juste quatre ans, cette institution neutre et indépendante censée pacifier les relations entre citoyens et policiers va connaître ses premiers chamboulements. Sa responsable, Fabienne Bugnon, part au mois de décembre à la fin de son premier mandat. L’occasion de revenir sur ce qui a été accompli. Durant ces quatre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion