Cinéma

Aquarelles, burqas et talibans

Fable au propos convenu, cette adaptation du roman de Yasmina Khadra Les Hirondelles de Kaboul  se distingue dans l’art de l’animation.
Aquarelles, burqas et talibans
Un bijou d'animation. FILMCOOPI.
Animation

Kaboul, été 1998. Destins croisés de deux couples dans la capitale afghane sous la coupe des talibans. Un régime de terreur, où lapidations et exécutions sont les seules distractions. Parce qu’ils s’aiment, Mohsen et Zunaira font profil bas dans l’espoir d’un avenir meilleur. Une dispute fera basculer leur existence, mais donnera un sens à celles du gardien de prison Atiq, ancien moudjahidin désabusé, et de son épouse Mussarat, condamnée par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion