International

Bisphénol A: recours de l’industrie rejeté

La justice européenne a confirmé que le bisphénol A est bien un perturbateur endocrinien, qui peut avoir des effets graves sur la santé humaine.
Le bisphénol A est bien un perturbateur endocrinien
L'utilisation du BPA dans les biberons pour nourrissons est interdite dans l'ensemble de l'UE depuis le 1er juin 2011. KEYSTONE/ARCHIVES
Union européenne

La justice européenne a confirmé vendredi la classification du bisphénol A comme perturbateur endocrinien. Elle rejette un recours de l’industrie du plastique qui contestait cette inscription. Le bisphénol A (BPA) a été identifié en juillet 2017 comme «substance possédant des propriétés perturbant le système endocrinien et pouvant avoir des effets graves sur la santé humaine», rappelle le Tribunal de l’Union européenne. Cette classification de l’Agence européenne des produits chimiques, l’ECHA,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion