Livres

Forest, l’étoffe de nos histoires

Dans Je reste roi de mes chagrins, Philippe Forest met en évidence l’universalité de l’art et des sentiments suite à la perte d’un enfant.
Forest, l’étoffe de nos histoires
Roman

Oui, le titre, Je reste roi de mes chagrins, est tiré de Shakespeare. Philippe Forest cite le dramaturge anglais et lui emprunte l’idée que le monde entier est une scène, la vie un théâtre. Son nouveau roman est construit en quatre actes, avec ses prologue, intermèdes et épilogue. Le romancier français a trouvé dans la disparition de sa fille, dans l’absence irréductible et l’absurdité, une cohérence à toute son œuvre.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion