Trois questions à Stefan Holenstein

Pourquoi affaiblir le service civil plutôt que de chercher des solutions au sein de l’armée? Il ne s’agit pas d’affaiblir le service civil. La Société suisse des officiers (SSO) soutient et respecte le service civil en tant que service de remplacement pour des motifs de conscience. Nous voulons simplement en finir avec le libre choix, une bêtise qui met en très grand danger l’obligation de servir. Nous sommes bien sûr

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion