Solidarité

Cacao: prix de la misère en hausse

Le Ghana et la Côte d’Ivoire ont réussi à sceller une alliance pour tenir tête aux acheteurs de cacao. Une taxe devrait permettre d’augmenter – un peu – le revenu des paysans pauvres.
Cacao: prix de la misère en hausse
La hausse du prix du cacao pourrait inciter certains producteurs à planter de plus grandes quantités, et donc entraîner davantage de déforestation et encourager le travail des enfants. TRADE FOR DEVELOPMENT
Afrique de l'Ouest

Une décision historique. Le mois dernier, le Ghana et la Côte d’Ivoire – qui produisent à eux seuls 65% du cacao dans le monde – se sont mis d’accord pour agir de concert. Ils imposeront une taxe de 400 dollars pour chaque tonne de fèves vendue. Elle viendra s’ajouter au prix du marché (moins de 2200 dollars la tonne aujourd’hui), insuffisant pour assurer un revenu décent aux petits paysans qui cultivent les précieuses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion