International

Trois maires prokurdes démis de leurs fonctions

Trois maires prokurdes élus dans d’importantes villes du sud-est de la Turquie ont été démis de leurs fonctions, moins de cinq mois après leur élection. Ils sont accusés d’activités «terroristes». Il s’agit d’un nouveau coup dur porté à l’opposition.
Trois maires prokurdes démis de leurs fonctions pour «terrorisme»
Des manifestants protestent contre la destitution des trois maires prokurdes. Keystone
Turquie

Les maires HDP (Parti démocratique des peuples) de Diyarbakir, Adnan Selçuk Mizrakli, de Mardin, Ahmet Türk, et de Van, Bedia Özgökçe Ertan, tous trois élus le 31 mars, ont été démis de leur mandat dans la nuit de dimanche à lundi. Leurs trois villes comptent respectivement plus de 820’000, 130’000 et 470’000 habitants. Selon un communiqué publié par le ministère de l’Intérieur, ils sont tous trois poursuivis dans plusieurs affaires

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion