Lecteurs

Sauvons les Allières!

Suzanne Kathari s’oppose à la disparition d’une forêt dans le canton de Genève.
Aménagement

Sur la route de Chêne, au bas du chemin des Tulipiers, la forêt des Allières est méconnue des Genevois. Pourtant, qui s’y aventure ressent l’indescriptible impression de pénétrer dans un sanctuaire de verdure ressourçant et particulièrement précieux. Dès 1991, c’est au titre du patrimoine architectural que l’intérêt du lieu a été relevé. Car plusieurs maisons édifiées là ont été signalées comme spécialement intéressantes et ayant valeur de classement: c’est le cas de l’Hôtel du Noble Exercice de l’Arc, dessiné par l’architecte Lucien Montfort, et primé au concours de villas de 1900. Depuis la fin du XXe siècle, les spécialistes d’architecture ont également reconnu la valeur du cadre de verdure exceptionnel, servant d’écrin à ces maisons.

Or, soutenu par le conseiller d’Etat Mark Müller, particulièrement favorable aux milieux immobiliers, un PLQ (plan localisé de quartier) a discrètement été déposé au cœur de l’été 2013, faisant table rase de cet environnement architectural et végétal. Malgré les oppositions et les demandes de classements de l’Hôtel par les associations de sauvegarde du patrimoine, les remarquables maisons, six au total, seront démolies. Quant aux derniers grands arbres qui survivront, perdus au milieu des quatre imposants immeubles prévus, ils nous rappelleront peut-être qu’un jour, ici, l’homme a failli.

A l’heure de l’urgence climatique, il est absolument nécessaire de reconsidérer l’importance d’une telle forêt urbaine dans un secteur appelé à se densifier à outrance. Pour le développement harmonieux de la ville, pour un avenir respirable, il faut sauver la forêt des Allières!

Suzanne Kathari,
historienne (GE)

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Aménagement

Connexion