Solidarité

Le «rêve américain» s’enlise au Mexique

Acculé face aux menaces de Donald Trump d’imposer des frais de douanes aux importations mexicaines, le gouvernement mexicain empêche, par tous les moyens, les migrants d’avancer vers le nord.
Le «rêve américain» s’enlise au Mexique
Des agents mexicains tentent de communiquer avec des migrants camerounais. Plusieurs milliers d’Africains, essentiellement des Camerounais, des Congolais et des Angolais, ont vu leur rêve américain s’enliser à Tapachula. Keystone
Migrants

 Javier attend fébrilement devant la porte grillagée de la Commission mexicaine d’aide aux réfugiés, la Comar comme on l’appelle à Tapachula, à moins de 40 kilomètres de la frontière avec le Guatemala. Voilà quatre heures qu’il patiente, inquiet et fatigué, son fils de 9 ans sur les genoux, dans une interminable file d’attente. «On m’a dit de venir avec tous les documents qui attestent que je suis en danger de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion